06.51.40.54.12rt@hopdanslatete.comHop dans la tête, Apprendre efficacement pour réussir enfin, avec les outils de la Gestion Mentale

Antoine de La Garanderie

Home / Antoine de La Garanderie
Forte de mon expérience de professeur des écoles, je vous propose aussi de découvrir votre profil pédagogique, et la pédagogie des moyens d’apprendre selon la définition d’Antoine de La Garanderie.

Antoine de La Garanderie est né le 22 mars 1920 et est mort le 27 juin 2010 à Paris.

Dès son enfance, Antoine de La Garanderie était très sportif et un élève brillant à l’école. De façon surprenante, ses résultats scolaires ont commencé à chuter au collège.

Il s’est entendu dire par ses professeurs : « faites des efforts, soyez plus attentif, concentrez-vous un peu »!

C’est en classe de seconde qu’un de ses professeurs s’est demandé s’il n’avait pas des problèmes de surdité. Après des examens auditifs, Antoine de La Garanderie a découvert qu’il était atteint d’une spongiose évolutive depuis ses années de collège, il était donc en partie sourd. Son échec scolaire pouvait ainsi être expliqué. Le bac en poche, il étudie la philosophie et devient professeur de philo en classes préparatoires.

Pendant toutes ses études, il s’est intéressé à la pédagogie. Comment réussir à apprendre malgré le handicap? Avec ses élèves de classes préparatoires, il a constitué des groupes, pour étudier les stratégies de ses étudiants en situation d’apprentissage. Il en a rencontré des milliers et a constaté qu’il y avait des procédures récurrentes pour les élèves qui réussissaient. Cette étude a donné lieu à un premier livre : « les profils pédagogiques« . Dans ce livre, il met en évidence les stratégies que l’élève applique pour mettre les connaissances dans sa tête ou autrement dit, lorsqu’il évoque.
Antoine de La Garanderie constate que certains utilisent préférentiellement les évocation visuelles (images, couleurs, films, vignettes de BD dans leur tête), d’autres les évocations auditives ( il peut se parler à lui-même, entendre la voix du prof, entendre les sons correspondant aux objets, aux gestes, aux actions) et enfin les évocations kinesthésiques (je ressens avec mon corps, avec tous mes sens). La machine était lancée!! Il portait un vif intérêt à chaque personne qu’il rencontrait : « ce que vous faites m’intéresse, comment faites-vous »? Il continua ses recherches et fit part de ses découvertes dans de nombreux ouvrages : « Pédagogie des moyens d’apprendre, Le dialogue pédagogique… »

Ce qui m’a frappé dans les travaux et recherches d’Antoine de La Garanderie, c’est sa bienveillance et son regard positif sur la personne. D’où le titre de son ouvrage best-seller: « tous les enfants peuvent réussir ».

Il part toujours de situations de réussites, des moments de succès, pour ensuite proposer des outils pour améliorer ce qui est plus difficile. Il met en confiance et croit au potentiel de chaque personne.

Il se mettait en colère lorsqu’il rencontrait un élèves en échec scolaire et à qui personne n’avait jamais demandé « comment tu t’y prends? comment fais-tu pour apprendre? » Tout le monde lui avait proposé des soit disant méthodes miracles, mais jamais personne ne s’était intéressé à ce qu’il se passait dans sa tête.